Foire aux questions

Comment se déroule une séance de Sophrologie ?

La première séance est une prise de contact et une découverte de la Sophrologie. Vous expliquez votre problématique, nous clarifions votre demande et nous convenons ensemble d’un objectif de travail. La séance se termine par un exercice simple de sophrologie que vous allez pouvoir refaire chez vous pour vous imprégner de la méthode.

 

De combien de séances vais-je avoir besoin ?

Le nombre de séance est variable d’un individu à l’autre. Votre implication est nécessaire pour bénéficier au maximum des bienfaits des La répétition est la clé. Plus vous pratiquerez les exercices dans votre quotidien, plus vous pourrez en constater les effets. La plupart des personnes constatent des changements à partir de la troisième séance. Cependant, la sophrologie reste une méthode d’accompagnement proposant des pistes pour atteindre un mieux-être, et non une prise en charge médicale curative.

 

Pourquoi l’entraînement est-il si important ?

La Sophrologie nécessite un entraînement régulier. Il sert à acquérir des capacités qui développeront des potentiels permettant de mieux gérer les différentes situations de la vie quotidienne. Le sophrologue transmet alors un ensemble de techniques à la personne qui les intègre au fur et à mesure des séances avec un objectif d’autonomie de la pratique. 

 

Comment puis-je m’entraîner ?

Vous aurez la possibilité d’enregistrer les séances et de vous entraîner en les écoutant. A force d’entraînement, vous pourrez par la suite pratiquer très facilement sans les enregistrements. Les exercices sont simples et faciles à reproduire.

 

Comment choisir son sophrologue ?

Il convient de vous renseigner sur les diplômes et certifications obtenus par le sophrologue, qui sont normalement afficher clairement sur son site internet (l’intitulé de sa formation et les références de l’école – vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site de l’école pour vous faire une idée de la qualité du programme de la formation proposée, sa durée, ses formateurs). Vérifiez que le sophrologue soit adhérent d’une organisation professionnelle (syndicat, fédération) garantissant le professionnalisme de leur formation et le respect d’un code déontologique.

 

La Sophrologie peut-elle guérir ?

Le sophrologue ne concurrence pas un professionnel de la santé. Il ne pose pas de diagnostic et n’influence pas les choix thérapeutiques de ses patients. Néanmoins, la Sophrologie peut être un accompagnement de la médecine traditionnelle dans le traitement de certaines pathologies. Dans ces cas, elle est pratiquée par un sophrologue non médecin en coordination avec les autorités médicales. Le sophrologue ne combat pas le mal-être ou la douleur, il travaille sur le positif et développe le bien-être, le mieux vivre.

 

Sophrologie et Yoga ?

Le corps est essentiel dans les techniques sophrologiques (« Tout passe par le corps ») ; il s’agit là d’un point commun au Yoga.Toutefois, aucune posture, tenue, ni gymnastique particulières ne sont nécessaires en Sophrologie, qui se pratique debout ou assis sur une chaise. Les images parfois associées à la Sophrologie représentant une personne dans une posture de Yoga ne correspondent pas aux propositions réalisées par la Sophrologie enseignée dans les instituts de la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie. De plus, chacun reste libre d’adapter les propositions et aucune performance n’y est recherchée. Par ailleurs, la Sophrologie est une approche laïque qui n’induit aucune croyance ni ne promeut aucune attitude dogmatique.

 

La Sophrologie est-elle remboursée ?

Certaines mutuelles remboursent les séances de Sophrologie. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour plus d’informations.

 

Quels sont les champs d’application de la Sophrologie ?

  • Améliorer son sommeil
  • Aider dans la dépression ou encore le burn-out
  • Gérer son stress, son anxiété mais aussi contrôler ses émotions
  • Apprendre à se détendre, gérer ses angoisses et à éviter le surmenage
  • Renforcer la confiance en soi et l’image de soi
  • Apprivoiser ses peurs, contrôler ses phobies
  • Accompagner dans la maladie, mieux supporter la douleur, les traitements médicaux
  • Favoriser le développement personnel mais aussi professionnel
  • Stimuler sa mémoire et sa concentration
  • Se préparer à un événement difficile (examen, permis de conduire,
    audition mais encore compétition sportive…)
  • Vivre sa grossesse, son accouchement et sa parentalité plus
    sereinement
  • Accompagner dans une période de changement (rupture sentimentale
    ou professionnelle, traumatisme ou deuil…)
  • Affronter des troubles comportementaux (phobies, troubles de
    l’alimentation mais aussi T.O.C…)
  • Guider ses dépendances (alcool, tabac mais aussi drogues)

(Cette liste n’est pas exhaustive.)

La Sophrologie est largement utilisée par les membres des professions médicales et paramédicales : médecins, infirmières, masseurs-kinésithérapeutes, psychothérapeutes, orthophonistes, sages-femmes, en complémentarité des soins qu’ils dispensent à leurs patients. Elles s’avère être une méthode appréciée dans les hôpitaux, cliniques, centres anti-douleurs, unités de soins palliatifs, centre d’alcoologie, centres de cure et post-cure, centres de réadaptation fonctionnelle, thalassothérapie, centres de gériatrie, etc.

 

En quoi la Sophrologie est-elle différente de la relaxation ?

La relaxation, quelque soit la technique, vise à obtenir une détente, facteur de bien être. Elle peut être utilisée en Sophrologie comme une étape pour accéder aux techniques sophrologiques proprement dites.

 

Qu’elle est la différence entre Sophrologie et hypnose ?

Le neuropsychiatre fondateur de la sophrologie y a intégré des éléments venant de multiples disciplines, dont l’hypnose pour le travail sur les
états de conscience modifiées. Cependant, votre sophrologue n’utilise aucune suggestion inductive, et une séance de sophrologie requiert votre participation active, et comporte des exercices psycho-corporels spécifiques. Le but des séances est une appropriation des pratiques pour atteindre une autonomie.

 

Est-ce que je peux arrêter mon traitement grâce à la Sophrologie ?

Non. La sophrologie propose un support d’accompagnement mais ne se substitue en aucun cas à une prise en charge médicale adaptée. Avec votre accord, votre sophrologue pourra prendre contact avec votre praticien référent pour l’informer du travail réalisé ensemble. Votre sophrologue ne réalise ni diagnostic ni prescription médicale.

Facebook
LinkedIn
Instagram